Journal intime d'une femme neuro-atypique partie 6


Très régulièrement mon chemin croise celui d'une femme qui a vécu une, voir plusieurs formes de maltraitances et/ou d'abus.

Ses rencontres me ramènent souvent à cette envie profonde d'accompagner la Femme à dépasser ce fléau sociétal.


Pourquoi la femme me dirait vous? Ben tout simplement parce que j'en suis une et que la maltraitance à souvent fait partie de ma vie. C'est, tout simplement à mes yeux, un sujet sensible et un sujet qui devrait être de nos jours, à mon goût un sujet obsolète.

Mais ça c'est mon côté rêveur et peut être parfois trop optimiste et idéaliste.

Oui, oui, on peut être autiste et optimiste, les deux ne sont pas incompatible!!


Je me suis souvent demandé pourquoi, je rencontrais autant de personnes avec un féminin blessée, et surtout pourquoi je croisais régulièrement le chemin d'abuseurs sous diverses formes.


Ma première approche, a été de comprendre mon choix de parents ,de frères et sœur, et de l'environnement dans lequel j'ai grandi. La voix allopathique comme la psychologie voir la psychiatrie m'ont été utile dans un premier temps. Puis j'ai croisé la route de Madame Spiritualité.

Et là, tout un monde s'est ouvert à moi, compréhension trans-générationnelle, karmique et choix d'incarnation entre autre sans oublié une meilleure compréhension de la notion de pardon.


Malgré un travail personnel conséquent, avec de profondes remises en question, des déconstructions de persona et d'égo importantes, sans oublier l'acceptation de ma part de responsabilité dans tout ça et mes parts d'ombre, j'avais toujours l'impression qu'il me manquait un bout de puzzle, que je ne savais toujours pas qui j'étais vraiment.


Il a fallu que j'atteigne la cinquantaine pour enfin pouvoir reconstituer le puzzle dans sa globalité.

Du moins c'est ce que je pense pour l'instant, la vie m'a souvent prouvé qu'il est préférable de n'avoir aucune certitudes mais de rester plutôt ouverte à toutes potentialités, et de ne plus jamais dire jamais par exemple.


Effectivement, aujourd'hui je comprends qu'une facette de l'autisme est d'avoir des tendances à la naïveté. De une je considère les informations que l'on me transmet au 1er degrés et de 2, j'ai énormément de difficultés à interpréter les émotions au travers du langage corporel et des expressions du visage. Heureusement j'ai développé au fil des années une forte intuition et une lecture plus énergétique de l'autre, ce qui me sauve au quotidien mais qui demande beaucoup d'énergie. Par contre, toute forme de manipulation perverse ou non, j'aurai toujours beaucoup de mal à le percevoir.


Donc malheureusement, je fais partie des proies idéales pour ce type de personnes.

Avec le temps, une des solutions, a été pour moi de me couper encore plus du monde et a amplifié ma difficulté à créer des liens car la méfiance avait pris le dessus. Aujourd'hui, je dirais qu'il y a du mieux, mais ce n'est pas une évidence pour moi.


Un autre point que je souhaitais aussi partager aujourd'hui avec vous, est que pour pouvoir

survivre à diverses formes d'abus, au rejet de mon handicap et de mes vulnérabilités, je me suis construite, par mimétisme avant tout, autour de 2 piliers principaux.

Le premier étant le travail, il était impensable voir même effroyable pour moi de ne pas pouvoir subvenir à mes besoins ou être dépendante de quelqu'un. J'ai toujours travaillé au delà de la moyenne jusqu'à ce que mon corps collapse. Déconstruire ce type de pilier est loin d'être simple mais j'y travaille tous les jours.

Et le deuxième étant se mettre au service de l'autre, pour ressentir une forme de valeur, de reconnaissance, être utile , servir à quelque chose, aider l'autre coûte que coûte.

Bien sur aujourd'hui, je suis consciente que ces piliers ne sont qu'illusoires et qu'ils ne respectent en aucun cas l'être que je suis par essence.


Tout ceci pour vous amener à réfléchir, si vous en avez l'élan évidemment que vous soyez autiste ou pas !!!!.

A vôtre avis autour de quels piliers vous êtes vous construit?

Sont ils illusoires ou bénéfiques?

Sont ils dans le respect de l'être que vous êtes ou simplement construit autour d'une attente ou d'un devoir?


Je vous laisse sur ce temps de réflexion

A très bientôt


Love and light

Sylvia

11 vues0 commentaire