top of page

Journal intime d'une femme neuro-atypique partie 8

Dernière mise à jour : il y a 5 jours



Cela fait presque un an que je n'ai rien partagé sur ce blog. Non que je n'ai rien eu a partager avec vous, mais plutôt une envie de rester dans ma bulle.

Une bulle parfois envahit de doute, de tristesse et de résistance, jusqu'à ce que l'acceptation pointe le bout de son nez.


Aujourd'hui, je ressens le besoin de sortir à nouveau de l'ombre et de partager avec vous au travers de ce blog, sur différents sujets en lien avec le spectre de l'autisme au féminin.


J'aimerai commencer par me confier sur un thème qui est, à mon avis, important: le travail


Le travail a été pendant de nombreuses années un de mes piliers principal.

Effectivement ma vie professionnelle, m'a permis pendant des années de me sentir reconnue, d'avoir une identité, d'appartenir à un groupe et d'être dans la norme .Que de l'illusion biensûr!

Pourtant ces besoins conscients et inconscients étaient tellement intenses, qu'ils prenaient la place la plus importante dans ma vie. Ma croyance étant, "sans travail, je ne suis rien, je ne suis personne ".

Je suis alors persuadée que mon travail m'apporte indépendance, liberté, un statut et donne du sens à ma vie.


Travaillant sans relâche, accumulant les heures, l'inévitable arrive. En 2014, je fais un burn-out. Aujourd'hui avec du recul, très certainement un burn-out autistique.

Cela, à mes yeux, a été le début de la déconstruction de mes croyances liées au Travail.


Fin 2016, je quitte définitevement mon travail d'infirmière et me reconverti dans le milieu thérapeutique alternatif, jusqu'à ce que le diagnostic TSA tombe.

Une des recommandations est de revoir complètement mon mode de vie et particulièrement ma vie professionnelle.

Effectivement, je suis épuisée et refuse de l'admettre. j'ai besoin de prendre soin de moi et d'arrêter de privilégier le besoins des autres.

Ne plus accompagner l'autre, comme je l'avais toujours fait , me paraissait inconcevable.Ce sentiment de ne plus se sentir utile m'a envahit et a été très compliqué à dépasser.


Me détacher de mon ancienne conception du travail, m'a permis de comprendre les stratégies que j'avais pu mettre en place afin de pouvoir vivre au mieux ma vie professionnelle, tout en étant autiste ,comme intégrer des postes ou je travaillais souvent seule, soit avec une population en fin de vie ou des personnes qui échangeaient peu. Le fait de travailler de nombreuses heures me permettait aussi d'éviter trop de présence au sein de mon foyer.

Comme, vous l'avez compris, ces statégies n'ont fonctionné qu'un certain temps. Même si ses stratégies me permettaient de mieux contrôler entre autre mes interactions sociales, de réduire un peu les stimulis sensoriels et me permettait aussi d'avoir du temps pour être dans ma bulle et de ne pas être trop solliciter verbalement, cela n'était pa suffisant.


Être diagnostiquée, m'a permis de revoir ma vision du travail et de remettre ce pilier a sa juste place et surtout de mieux comprendre mes limites, tout en les acceptant.

Parfois, les vieilles habitudes tentent de reprendre le dessus et cela peut créer de la frustration, mais cela arrive de moins en moins fréquemment et je les gère mieux.

Aujourd'hui, je n'ai plus envie, ni besoin de me concidérer qu'au travers du pilier "travail".

Effectivement mon monde est beaucoup plus vaste et j'essaie de donner autant de valeur à chacun de mes piliers.


Revoir ma vie professionnelle,après de longues remises en question et un manque certain de confiance en moi, m'a permis d'unifier mon interêt restreint, ma mission et le besoin d'accompagner.

Être Canal et artiste peintre spirituelle, me permet de mieux vivre mes atypismes et de respecter mes limites, tout en étant en phase avec mon âme.

Le plus important, est qu'aujourd'hui, si tu me demandais de me présenter, il est possible que je te réponde, je suis artiste. Ce que cela veut vraiment dire pour moi c'est : "aujourd'hui je me sens assez libre intérieurement et détachée de mon envie illusoire de sauver le monde, pour enfin faire ce que j'aime et qui me fait vibrer, dans le respect de l'être que je suis, avec compassion et respect."


Prenez soin de vous

Love and Light

Sylvia





31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page